> Comprendre ma correction visuelle

Comprendre ma correction visuelle

Vous êtes myope ou hypermétrope ? Astigmate ? Presbyte ? Votre ophtalmologiste vous a prescrit une correction visuelle et vous aimeriez comprendre à quoi elle correspond. Voici quelques explications qui vous aideront à déchiffrer votre prescription.

Défauts visuels et presbytie

La myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme ne sont pas des maladies. Il s’agit de défauts visuels. Par ce terme, on désigne une imperfection de la forme de l’œil. Celui-ci n’est pas complètement sphérique, ce qui affecte l’accommodation de l’œil. En conséquence, l’image projetée sur la rétine n’est pas parfaitement nette.

Dans le cas de la myopie, l’œil est un peu « trop long ». L’image se forme en avant de la rétine. De fait, une personne myope voit bien de près, mais mal de loin. Dans le cas de l’hypermétropie, l’œil est au contraire un peu plus court. L’image perçue se forme en arrière de la rétine. Une personne hypermétrope voit net de loin, et flou de près.
À l’hypermétropie ou la myopie peut éventuellement s’ajouter un astigmatisme. Dans ce cas, la forme de l’œil est légèrement en ogive. L’image perçue par la rétine est différente selon l’axe méridien. De fait, l’image perçue est légèrement déformée, de près comme de loin.

La presbytie quant à elle est un phénomène lié au vieillissement de l’œil. Il touche indistinctement chaque individu à partir de 45 ans environ et s’ajoute aux défauts visuels éventuels. Le cristallin durcit et s’épaissit, la faculté d’accommodation diminue. Cela a pour conséquence de rendre la vision de près floue.

La myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie peuvent facilement être corrigés.

La correction visuelle

Pour corriger un trouble visuel ou la presbytie, il suffit de placer une autre optique juste devant l’œil, soit sous la forme de lentilles de contact, soit sous la forme de lunettes. Par le jeu de convergence, de divergence et la variation de puissance, on corrige le défaut d’accommodation.

La mesure de la puissance nécessaire pour la correction est exprimée en dioptries. C’est cette indication qui est fournie à l’opticien pour la commande du verre.

Décrypter et comprendre son ordonnance

La prescription délivrée par l’ophtalmologiste semble souvent incompréhensible. Voici quelques outils pour la déchiffrer aisément.

Trouvez un opticien partenaire Essilor près de chez vous
Des offres toute l'année chez votre opticien, des jeux concours
Ne nous perdons pas de vue...
OK

OK
Géolocalisation