> > > Vision et vie connectée

Vision et vie connectée

> > > Vision et vie connectée

Vous êtes connectés ?

Au cours des dernières années, notre vue est passée à l’ère du tout numérique. Smartphone, PC, télévision, tablettes, montres connectées : les écrans accompagnent positivement notre quotidien, mais sollicitent de plus en plus nos yeux, au risque de provoquer inconfort, voire à terme certains troubles de la vision. Face à cela, quelques règles de bonne conduite à suivre, d’une bonne position de travail au choix de verres adaptés afin que vue et vie connectée puissent faire bon ménage.

Nous sommes en moyenne six Français sur dix à passer plus de cinq heures par jour sur un écran. Ordinateur au travail, télévision, mais aussi tablettes, Smartphones et montres connectées. Nous possédons en moyenne 4 appareils dotés d’écrans. 90% d’entre nous utilisent quotidiennement un outil digital. Tous ces chiffres sont le résultat d’une étude IPSOS/ESSILOR de 2015. Ils montrent à quel point, en l’espace de quelques années seulement, la révolution numérique a bouleversé nos habitudes quotidiennes.

Parallèlement, l’étude révèle l’apparition de troubles chez la quasi-totalité des sondés. Pour 95% d’entre eux, l’utilisation prolongée des écrans s’accompagne de sensations de fatigue visuelle, de douleurs posturales au dos ou aux cervicales, éventuellement accompagnées de maux de tête.

À cela des raisons simples, comme des positions souvent mal adaptées au temps passé devant les écrans, mais aussi un nouvel environnement visuel auquel nos yeux doivent s’adapter : taille des caractères, luminosité des écrans. Jamais notre vue n’a été aussi sollicitée.

Le saviez-vous ?

4 appareils dotés d'écrans sont utilisés par personne en France en moyenne (PC, TV, tablette, smartphone, montre connectée, ...)*

3 personnes sur 4 se plaignent de fatigue visuelle ou ont des yeux secs ou qui tirent*

La vue en danger ?

Tout excès entraîne son lot de dangers. La vue n’échappe pas à la règle. Selon notre âge, notre degré d’utilisation des écrans, une exposition prolongée peut avoir des conséquences à court et à long terme sur notre vue.

À court terme, une sensation de fatigue visuelle, voire des maux de tête, liés à la nécessaire adaptation de l’œil à des petits caractères pixellisés, mais aussi aux reflets et aux distances de lecture réduites.

À long terme, c’est surtout l’impact de la lumière bleue sur la santé, produite en quantité importante par les écrans à LED, qui est mis en avant depuis quelques années par les études scientifiques.

Plusieurs d’entre elles pointent en particulier le rôle de la "lumière bleue" dans l’apparition de certains troubles graves de la vue, dont la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ou la cataracte. Ce sont en particulier les longueurs d’ondes correspondant à la lumière bleu-violet qui sont mises en cause. Or, les écrans LED de nos ordinateurs, Smartphones, tablettes en émettent en grande quantité. Il en est de même pour les systèmes d’éclairage à LED blanches.

Si les constructeurs d’écrans et d’éclairages, conscients de la nocivité de la lumière bleu-violet, proposent de plus en plus de solutions pour en réduire sensiblement les émissions, le port de verres filtrants peut largement contribuer à protéger sa vue, à long terme, des conséquences néfastes d’une exposition trop intensive.

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

À chaque couleur présente dans le spectre de la lumière visible, correspond une longueur d’ondes. Celle de la lumière bleue, présente dans la lumière naturelle, est comprise entre 446 et 500 nm.

Il convient de faire une distinction entre la lumière bleue-turquoise (500 nm) et la lumière bleu-violet (446 nm). La première a des impacts positifs sur notre santé, puisqu’elle permet la production de l’hormone qui participe à la régulation de nos phases de sommeil. La seconde, présente dans la lumière naturelle, mais également, en quantité importante dans les écrans à LED ou dans les systèmes d’éclairage à LED blanches, est plus nocive. Certaines études scientifiques ont établi un lien entre une surexposition à ces rayons et la mort de certaines cellules rétiniennes.

Préserver la vue des enfants face aux écrans

Jusqu’à seize ans environ, le système visuel de l’enfant se développe. La fragilité d’un organisme en pleine maturation font des enfants un public particulièrement vulnérable. Certains scientifiques évoquent un lien entre la surexposition aux écrans et la tendance à une augmentation de la myopie chez les enfants. Même si aucune étude scientifique ne l’atteste formellement aujourd’hui, la prudence est de mise. Mieux vaut contrôler l’accès aux écrans et faire suivre régulièrement son enfant par un spécialiste et, le cas échéant, envisager le port de lunettes et de verres adaptés.

Préserver son capital vision : parce que ma vue le vaut bien

Face aux excès d’écran, d’abord du bon sens. :

  • Adapter une bonne posture de travail, le regard face à l’écran, travailler à bonne distance, bien placer son écran pour éviter les reflets dérangeants.
  • S’accorder aussi des pauses régulières et limiter strictement l’usage des écrans par les catégories de population les plus vulnérables, en particulier les enfants.

Il existe, en outre, des solutions optiques qui permettent à la fois de limiter les inconforts liés à la lecture des écrans, mais aussi de faire barrage à la lumière bleu-violet émise par les écrans et éclairages LED. Le port de lunettes, même s’il n’est pas dicté par un besoin correctif, peut s’avérer votre meilleur allié pour votre confort et la santé de vos yeux.

Essilor s’engage, depuis de nombreuses années, à accompagner chacun d’entre nous dans l’évolution de nos modes de vie. Grâce aux technologies les plus avancées, Essilor a développé plusieurs gammes de verre, permettant à la fois, selon son âge et son mode de vie, d’allier confort au quotidien et de préserver durablement son capital visuel.

Le traitement Crizal Prevencia d’Essilor appliqué à vos verres est une technologie unique qui permet de vous protéger des effets de la lumière bleue nocive émise par les écrans. Adapté à tout type de correction visuelle mais également en l’absence de correction, il prévient à la fois le vieillissement précoce de vos yeux en filtrant la lumière bleu-violet nocive, tout en préservant votre bien-être en laissant passer la lumière bleu-turquoise, essentielle à la régulation du sommeil et de l’humeur. Il réduit enfin les reflets et améliore le contraste pour vous procurer un confort de lecture optimal.

Vous souhaitez aller plus loin ? Des verres spécialement adaptés aux écrans existent : la gamme Eyezen.

Combinés au traitement anti-lumière bleu-violet Crizal Prevencia, la gamme Eyezen offre des technologies uniques de filtrage de la lumière et de diffusion de la puissance.

Votre vie connectée est alors tout en confort car vous bénéficiez d’une amélioration des contrastes, d’une réduction de l’éblouissement et de la fatigue oculaire. Les petits caractères des écrans deviennent plus lisibles.

Le saviez-vous ?

Les verres Eyezen sont adaptés à chaque profil :

Jeune adulte, pré-presbyte ou jeune presbyte ?

Essilor Eyezen est le verre unifocal dédié aux activités numériques.

Vous êtes presbyte ?

Varilux Eyezen est le verre mi-distance adapté aux écrans les plus utilisés.

A l’intérieur de ces 2 familles, des verres plus spécifiques vous sont proposés afin d’adapter l’équipement à chaque utilisateur d’écran.

Pour choisir le verre le plus adapté à vos habitudes de vie, votre opticien est le meilleur allié. Demandez-lui conseil lors du choix de vos nouvelles lunettes.

Crizal Prevencia
Faites le test

*Etude quantitative conduite en 2014 par Ipsos pour Essilor auprès de 4000 personnes en France, USA, Chine et Brésil.


Trouvez un opticien partenaire Essilor près de chez vous
Des offres toute l'année chez votre opticien, des jeux concours
Ne nous perdons pas de vue...
OK

OK
Géolocalisation