> > > Mise au point : quels traitements pour le glaucome ?
31 octobre 2016
vue

Mise au point : quels traitements pour le glaucome ?

lunettes de repos

Le glaucome toucherait plus d’un million de personnes en France. Pour 400 000 d’entre elles, la maladie ne serait pas détectée.


Le glaucome est une maladie chronique liée à l’augmentation de la pression oculaire sur le nerf optique. Elle provoque des lésions irrémédiables des cellules nerveuses et touche progressivement le champ de vision de la personne atteinte. Dans les cas les plus graves, elle peut conduire à la cécité de l’oeil malade. C’est d’ailleurs, selon l’Organisation pour la Prévention de la Cécité, la deuxième cause de cécité en France, derrière la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge). On évalue à plus d’un million le nombre de personnes atteintes d’un glaucome en France. Parmi elles, près de 400 000 ignoreraient leur maladie.

Les différents traitements du glaucome

Selon la nature du glaucome, il existe plusieurs traitements possibles :

La forme aiguë du glaucome (à angle fermé) peut faire l’objet d’un traitement chirurgical.

Une incision est alors pratiquée au niveau de l’iris pour permettre un écoulement des humeurs aqueuses et une baisse de la pression oculaire.

Pour la forme chronique du glaucome (à angle ouvert), un traitement médical sous forme de gouttes est généralement prescrit.

Les collyres, s’ils sont pris de manière régulière, diminuent efficacement la pression oculaire. Ils imposent cependant une grande régularité et un traitement à vie. En cas d’inefficacité des collyres, une opération chirurgicale ou au laser peut être envisagée en complément. L’opération ne saurait se substituer aux gouttes. Là encore, un traitement à vie est nécessaire.

Le dépistage précoce : vers une meilleure prise en charge

Le glaucome chronique a des effets irréversibles. Ils sont dans les premiers temps de la maladie imperceptibles et évoluent très lentement. D’où l’enjeu d’un dépistage précoce. Une visite tous les deux ans chez son ophtalmologue permet d’effectuer un bilan et de détecter la maladie à un stade embryonnaire. Le spécialiste mesurera par tonomètre la pression oculaire, pratiquera un examen du fond de l’œil afin de déceler d’éventuelles anomalies et mesurera l’étendue du champ visuel. Plus la maladie sera prise précocement, plus son évolution sera lente.


Publié par : Peggy Rolland

31 octobre 2016
vue

Besoin d'un conseil personnalisé ?

conseil

Pensez à votre Opticien, c’est un professionnel qui saura vous guider et vous accompagner dans votre vue de tous les jours.

Trouvez un opticien proche de chez vous
Trouvez un opticien partenaire Essilor près de chez vous
Une question ?
0 809 360 360
Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé, qui est livré à l'opticien dans une pochette marquée CE conformément à la réglementation.
Il doit être monté dans des montures ophtalmiques par des opticiens qualifiés. Consultez votre ophtalmologiste ou votre opticien pour plus d'information.

OK
Géolocalisation